Archive pour novembre, 2007

Le maire idéal

Samedi 24 novembre, un sondage faisait état des volontés des Français pour les prochaines élections municipales.

Selon les résultats de ce sondage, les Français veulent un maire de moins de 50 ans, ayant une expérience politique mais n’exerçant que ce mandat et pratiquant l’ouverture.
Le maire idéal ? Homme ou femme, peu importe. Mais quelqu’un de moins de 50 ans, répondent 63% des personnes (20% préfèrent un quinquagénaire et plus, 17% ne se prononcent pas).
Aussi, les Français veulent un maire expérimenté : 50% préfèrent une personnalité ayant déjà exercé un mandat politique, 33% se prononçant pour un membre de la société civile (17% NSP).
La priorité ? La protection de l’environnement. Pour 79% des interrogés, c’est le projet des candidats qui dictera les choix plutôt que le bilan du sortant (19% et 2% NSP). Un projet dont la priorité sera la protection de l’environnement (56% le mettent en tête dans une liste où 3 réponses sont possibles) devant la réduction des impôts locaux (42%) et la lutte contre l’insécurité (36%).Sondage réalisé par téléphone du 14 au 17 novembre auprès de 809 personnes résidant dans des villes de plus de 20.000 habitants (méthode des quotas). Notice détaillée disponible auprès de la commission des sondages. A retrouver en intégralité sur le site internet du Nouvel Observateur http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/municipales_2008/

Réunion publique

coteauxphase1insertion2.jpg Suite à la réunion que j’ai organisée hier soir au sujet de l’aménagement du quartier des coteaux, voici ci-dessous les principaux éléments du permis de construire déposé en mairie. 

Aussi, ai-je fais plusieurs propositions pour un aménagement de qualité. 

Tout d’abord, je propose la création d’un cahier des charges communal, qui permettrai de donner les impératifs de la commune sur l’aménagement du quartier en terme de voieries, de logements, de réseaux d’eau et d’électricité. Avec l’abandon, par la majorité municipale, de la Zone d’Aménagement Concertée (ZAC), le droit de regard de la municipalité est, de facto, restreint. C’est l’aménageur qui pose ses conditions. Je le regrette. 

Ensuite, je propose aussi l’établissement d’un partenariat avec le Conseil général de l’Essonne. Depuis mai 2007 le Département a élargi la gamme des logements qu’il subventionne. Les logements intermédiaires (et plus seulement les logements sociaux) sont désormais financés par le Département, dans les villes qui comptent moins de 20% de logements sociaux (ce qui est le cas de Villebon-sur-Yvette). 

De même, des financements spécifiques existent pour les logements destin aux jeunes de moins de 30 ans, des logements adaptés au handicap ou des résidences de personnes âgées. Ces financements spécifiques permettent ainsi aux maires, en s’associant avec des bailleurs sociaux, de proposer des programmes de logements variés, offrant des logements adaptés aux différents types  de publics. Je regrette que Monsieur le Maire, Conseiller général de l’Essonne, n’ait pas utilisé ces solutions. 

Enfin, pour aider notre commune et favoriser un urbanisme de qualité, je propose de faire appel au Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de l’Essonne (mis en place par le Conseil général). Celui-ci regroupe des architectes, des urbanistes et paysagistes qui effectuent des prestations de conseil à la demande des collectivités, pour un  coût bien moins élevé qu’un bureau d’études. Cet accompagnement peut se traduire par une assistance dans le cadre de négociations avec les promoteurs ou encore par une aide à la rédaction des cahiers des charges paysagers et environnementaux

Une nouvelle fois, je regrette que la majorité municipale n’ait pas fait appel à ces aides pour aménager le nouveau quartier. 

(suite…)

Thomas Chaumeil sur Télessonne

img2516.jpg Il y a quelques temps, j’étais l’invité de Télessonne dans l’émission « L’attitude 91″.

Le thème abordé: les jeunes candidats aux élections municipales et cantonales en Essonne.

Retrouvez mes interventions sur la vidéo ci-dessous.

http://www.dailymotion.com/video/67cz2n1VAEXqRoAA4 

 

Célébration de l’Armistice 1918

img0255.jpg J’ai participé hier, comme à mon habitude, aux cérémonies de commémoration de l’Armistice 1918, à Villebon.

Malgré le vent et la pluie, beaucoup de Villebonnais(es) étaient présents. Je voulais les en remercier. Je voulais aussi remercier les élèves de CM2 de l’école primaire Andersen qui ont lu des lettres d’enfants et des femmes de soldats partis au front. C’est toujours un moment émouvant et je suis fier de voir que nos élèves se sont portés volontaires pour effectuer ce travail de mémoire.

Pour un élu de la République, la célébration de l’Armistice est toujours un moment important. Notre capacité à nous souvenir et à rappeler l’horreur de la guerre nous permet de mieux appréhender ces années de paix que nous vivons depuis des années grâce à tous ceux qui se sont battus pour la France.

Sachons donc nous souvenir et remercier ceux qui se sont battus pour notre liberté. La Nation et la République, et les élus que nous sommes, leur en seront à jamais reconnaissants.

Infos sur le triangle vert

img4472.jpg J’ai été interrogé par plusieurs personnes sur le Triangle vert ? A quoi cela sert-il ? Quelles communes en font partie ? Voici donc quelques éléments d’information. La majorité municipale oubliant de dire que ce projet existe et n’y prenant plus une part active, je veux vous montrer à quel point ce projet est ambitieux et nécessaire à notre qualité de vie. 

Le Triangle Vert regroupe les communes de Marcoussis, Saulx-les Chartreux, Champlan, Nozay, Villebon-sur-Yvette, ainsi que leurs agriculteurs, et les accompagne dans leurs projets portant sur l’agriculture périurbaine. Tous ensemble travaillent à concilier un développement harmonieux des villes et le maintien d’une agriculture économiquement viable, dans une optique de développement durable du territoire.        

 img4471.jpg Situé à moins de 25 km de Paris, au milieu des zones fortement urbanisées du nord ouest de l’Essonne (Courtaboeuf, les Ulis, Longjumeau, Massy…), le territoire de ce projet dessine un triangle d’un peu plus de 4800 ha, ceinturé de grands axes de communication (A10, N20, N104). Il est relativement épargné par l’urbanisation dense, mais compte quand même plus de 30 000 habitants. 

Ce “triangle vert”, est occupé par des espaces naturels assez riches, gérés (forêt de Saulx, grands parcs, bords de l’Yvette ou du Rouillon, etc.) ou non (bois des coteaux de Marcoussis, friches agricoles, bords de la Salmouille, etc.) et surtout de vastes espaces agricoles (1 716 ha, soit 40 % du territoire cumulé des 5 communes), cultivés principalement par des exploitations au siège local. Tous ces espaces “de nature” constituent des éléments importants de la Ceinture Verte du Plan Vert régional. 

Ce territoire, soumis à de fortes pressions foncières, se trouve à la charnière des deux principaux pôles de développement du département :  - au nord-ouest le projet de l’Opération d’Intérêt National (Massy-Saclay-St Quentin en Yvelines-Versailles)  appelé à devenir un pôle d’excellence technologique et de développement urbain 

- au Sud-Est, le centre Essonne autour du Génopole et de la recherche génétique. 

Pris entre ces deux grandes polarités, le secteur du Triangle Vert est remarquable de par une agriculture encore vivante et des espaces boisés importants.

Plusieurs diagnostics ont mis en évidence la précarité d’une agriculture encore bien présente, mais soumise à de nombreuses et fortes contraintes engendrées par sa localisation périurbaine, qui compromettent sa durabilité. Les élus locaux ont compris que l’agriculture périurbaine produit certes des denrées alimentaires, mais aussi un espace de qualité. La ville se doit aujourd’hui de le reconnaître, afin d’en assurer l’avenir et d’en garantir la pérennité, dans un souci de développement durable de l’agglomération parisienne.

(suite…)

André Castelli Conseiller g... |
Echo des Socialistes Lambré... |
COALITION ALTERNATIVE 2007:... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pontault avec Ségolène Royal
| Maithé Carsalade
| Programme de gouvernement p...