Archive pour janvier, 2008

Réunion publique : invitation

Venez découvrir le projet 

et la composition de la liste 

« Ensemble pour Villebon »

   

  Mercredi 30  janvier,

Salle des Mariages, Mairie de Villebon 

De 19 h à 20 h Rencontre autour d’un apéritif avec les candidates et les candidats 

De 20 h à 21 h 30 Présentation de la liste et du projet 

Mon intervention d’hier soir

C’est hier au soir, à Massy, qu’avaient lieu les voeux des candidats socialistes aux élections cantonales de mars prochain.

Ci-dessous, mon intervention sur les transports :

 » Pendant des années, la grande couronne de l’agglomération parisienne a été le parent pauvre des investissements dans les transports collectifs. Nous le payons lourdement: embouteillages croissants, retards à répétition sur les RER B, C et D, zones encore mal desservies…

La situation ne s’améliorera pas sans de nouveaux moyens de transports rapides et confortables. Mais cela implique des investissements importants qui dépassent les moyens d’un Conseil général. Pour l’instant, le Gouvernement a fait un autre choix: se désengager financièrement et concentrer le peu de moyens sur les départements de Paris, des Hauts de Seine, de la Seine Saint Denis et du Val de Marne.

Face aux enjeux environnementaux et à la circulation croissante, il est nécessaire de donner la priorité aux transports collectifs.

C’est pourquoi, les candidats de la majorité départementale proposent d’une part, de développer les voies en sites propres réservées aux bus (Massy-Les Ulis; Massy-Arpajon; Evry-Les Ulis) et, d’autre part, de soutenir les transports à la demande pour tous les habitants qui ne peuvent se déplacer.

Ce sont des solutions rentables, économiques et peu polluantes. »

Vous pouvez retrouvez mes 10 engagements concrets pour notre canton et ses habitants dans la page « Projet pour le canton ».

 

Info + : enfance et famille

Plus de 3000 places d’accueil créées

Lors des élections de 2004, la majorité du Conseil général avait promis de créer 2000 places d’accueil pour les jeunes enfants (0 à 3 ans) en Essonne. L’engagement a été tenu et même dépassé. Finalement, ce sont 3300 places qui ont été créées avec le soutien du Conseil général en Essonne depuis 2004. Quant au soutien financier pour la construction et la rénovation des structures d’accueil (crèches…), il a été multiplié par 4 depuis 2001 et atteint 5 millions d’euros en 2007.

Info + : déplacements et voirie

470 millions d’euros pour la voirie départementale

Entre 1998 et 2006, le Conseil général a consacré plus de 470 millions d’euros à l’entretien et l’amélioration de la voirie départementale. La liste des chantiers entrepris serait bien évidemment trop longue. Certains ont particulièrement marqué les esprits, comme la suppression, très longtemps attendue, des passages à niveau 9 et 36, à Ris-Orangis et Saint Chéron. L’ouverture, en 2003, des déviations de Gometz-la-Ville, de Chilly Mazarin, Morangis et Wissous, ainsi que celle de Guibeville ont également contribué à faciliter les conditions de circulation dans ces secteurs. Signalons également un nombre important de travaux de sécurité aux abords des établissements scolaires essonniens financés à 100% par le Conseil général.

Nouvelle plate-forme des gares de Massy

Mars 2005 : le Conseil général vote une participation de 9 millions d’euros qui doit compenser le désengagement de l’Etat dans l’urgente restructuration des gares de Massy. Les travaux ont débuté en 2007.

 

Info + : culture

Afin que tous les essonniens puissent accéder à une offre culturelle de qualité, le Conseil général encourage une large palette de pratiques artistiques, par son soutien à la création et son aide aux lieux de diffusion dans tout le département. Il veille également à la présentation et à la valorisation de notre patrimoine grâce au travail des archives départementales et par l’ouverture au public de lieux départementaux comme les Domaines de Méréville et Chamarande, ou la maison du peintre Foujita.

Premier département d’Ile-de-France pour son soutien aux enseignements artistiques

Depuis 2003, le Conseil général a mis en place des plans locaux de développement de la lecture avec plus de 60 communes, pour encourager les initiatives qui permettent de faciliter la rencontre avec les livres, sur tous les lieux de vie : crèches, écoles, maisons de retraite. Ces 5 dernières années, le Conseil général a consacré plus de 3,3 millions d’euros à la rénovation et à la création de bibliothèques et de médiathèques. 10 équipements neufs ont déjà été ouverts. Pour promouvoir l’éducation aux arts et les pratiques amateurs, le département subventionne plus de 70 établissements d’enseignement artistique, avec un budget annuel de plus de 2 millions d’euros, soit une augmentation de près de 20 % depuis 1998. 30000 élèves et professionnels bénéficient des cours qui sont dispensés, dans les domaines de la musique, de la danse, du théâtre ou des arts visuels. Cet engagement fait de l’Essonne le premier département d’Ile-de-France pour son soutien aux enseignements artistiques.

(suite…)

Info + : collèges

Depuis 1999, le Conseil général a consacré 425 millions d’euros à la construction de 9 nouveaux collèges, à la réhabilitation complète de 25 établissements et à la rénovation ou l’extension de 15 demi-pensions. Un effort considérable impulsé par la majorité de gauche après des années de désintérêt pour la jeunesse et l’éducation. Chaque fois, les conditions de vie et de travail des élèves, enseignants et des personnels administratifs et techniques sont considérablement améliorées.

Info + : l’aide aux communes

La bibliothèque de Ballainvilliers, soutenue par le Conseil généralDepuis 1998, le soutien apporté par le Conseil général aux communes essonniennes pour la réalisation d’équipements publics (écoles, gymnases, accueils pour la petite enfance, restaurants scolaires) profitant à l’ensemble de la population a été multiplié par trois, soit une augmentation de 200%! En 2005, cette aide s’est élevée, tous dispositifs confondus, à 52 millions d’euros. Un effort considérable qui a permis de rattraper le retard en équipements subi sous la droite par les villes et villages de notre département, et ainsi offrir une meilleure qualité de vie aux habitants. (En photo, la bibliothèque de Ballainvilliers)

(suite…)

Cantonales 2008

Les élections cantonales auront lieu dans moins de deux mois maintenant. Il m’a donc paru important de vous informer de la politique menée par la majorité départementale en Essonne et dans notre canton.

Vous retrouverez donc, tous les jours, un mini-article sur un thème précis, afin de vous permettre d’appréhender au mieux les actions concrètes engagées pour tous les Essonniens et Essonniennes. C’est ce que j’appellerai les articles « Infos + ».

 Je reste à votre écoute si vous souhaitez plus de précisions sur un thème.

Sondage national ou local ?

Les 9 et 16 mars prochain, votre vote engagera notre ville, notre canton et leurs habitants, pour les 6 prochaines années. C’est dire si l’enjeu des scrutins de mars 2008 seront un enjeu primordial pour tous et pour notre territoire.

J’ai récemment pris connaissance dans un hebdo national d’un sondage  dont je voulais vous faire part; au sujet des intentions de vote des français pour les élections municipales et cantonales.

Même si pour 64 % des français, leur choix se fera essentiellement au vu des considérations locales, plus d’un quart des électeurs prendront aussi en compte l’orientation politique de la liste ou de la tête de liste ou du candidat qui sera soumis à leurs votes. La bipolarisation de notre vie politique est donc de plus en plus présente. En effet, 33% des sondés se disent prêts à voter pour une liste UMP tandis que 32% voteraient pour une liste PS si les élections avaient lieu dimanche prochain… Des résultats très serrés laissant loin derrière les listes Modem et Verts…

Certes, ce ne sont que des résultats de sondages mais il ressort tout de même que les élections municipales et cantonales connaîtront des résultats serrés, fortement marqués par les enjeux locaux.

Continuons donc activement notre campagne électorale de terrain en montrant qu’ un maire-conseiller général PS, appartenant à la majorité départementale, ce n’est pas pareil qu’un maire-conseiller général UMP-Nouveau centre (donc de droite et de l’opposition départementale) comme c’est le cas actuellement…

Mes documents et mes propositions continueront de le montrer.

André Castelli Conseiller g... |
Echo des Socialistes Lambré... |
COALITION ALTERNATIVE 2007:... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pontault avec Ségolène Royal
| Maithé Carsalade
| Programme de gouvernement p...