Questions et réponses sur notre projet

Alors que l’équipe sortante a attendu le dernier moment pour faire connaître son projet, nous avons fait le choix inverse : nous présenter à vous et vous présenter nos propositions suffisamment tôt, pour que vous puissiez en prendre connaissance et réagir.  

De nombreux Villebonnais(es) nous apportent quotidiennement leur soutien et nous font confiance pour redonner un nouvel élan à notre ville. Beaucoup d’entre vous nous interrogent aussi lors de nos rencontres, en nous écrivant par courrier ou sur notre blog. Chaque question fait l’objet d’une réponse. Voici les thèmes les plus souvent abordés.    

Question : Comment avez-vous constitué votre liste ?     

Réponse : Menée par Thomas Chaumeil, conseiller municipal socialiste à Villebon depuis 2001, aux côtés de Cécile Couvreur et Olga Behar, notre équipe est une liste de rassemblement de Villebonnais(es) venus de divers horizons. Toutes et tous sont motivé(e)s par le même désir de donner un nouvel élan à notre commune. Mais nos candidat(e)s ont aussi été choisis sur d’autres critères : appartenance à un quartier, connaissance de Villebon, compétences sur les questions municipales ou encore une présence forte dans le secteur associatif. Et puis, ce qui nous rassemble par-dessus tout, c’est notre projet élaboré collectivement, en concertation avec les Villebonnais(es), et qui répond aux attentes de tous.    

Q : Quelle expérience possède Thomas Chaumeil ?     

R : Thomas Chaumeil est titulaire d’une maîtrise de droit public et en administration. Il a travaillé dans un premier temps dans une mairie, puis 4 ans auprès de la Sénatrice de l’Essonne, Claire-Lise Campion. Aujourd’hui, il est chargé de mission au Conseil général de l’Essonne. Il connaît bien tous les partenaires de notre ville, et a su gérer en étroite collaboration avec les élus et le personnel administratif plusieurs dossiers communaux et départementaux. Il saura donc mener à bien le projet de la liste « Ensemble pour Villebon », en étant aux côtés de tous les Villebonnais(es).    

Q : Comment financerez vous votre projet ?     

R : Nous avons pris un engagement et nous le tiendrons : nous poursuivrons la politique de modération des taux communaux d’imposition et nous aurons toujours comme ambition d’être parmi les communes les moins imposées du département. Compte tenu de la situation financière de la ville, nous savons la limite annuelle à ne pas dépasser pour ne pas augmenter le poids de la dette et nous avons calculé nos investissements en fonction de ce critère. Aussi, avons nous étudié attentivement les subventions ainsi que les contrats de plan avec la région et le département auxquels nous pourrions prétendre.    

 Q : Pourquoi ne dénoncez-vous pas la gestion hasardeuse de l’équipe sortante ?     

R : Il y aurait beaucoup à dire sur le bilan de l’équipe sortante, sur l’augmentation de la dette par habitant de 2000 à 3000 euros due à la mauvaise gestion du Syndicat Intercommunal pour l’Equipement de l’Yvette et de la Bièvre et dénoncée par la Cour des Comptes ; ou bien sur le choix contraire aux intérêts de notre commune, de l’intercommunalité Europ’Essonne (nous ne sommes ni avec Orsay ni avec Palaiseau mais avec Chilly-Mazarin et Epinay-sur-Orge). Mais plutôt que de faire une campagne polémique comme certains, nous avons décidé de réaliser une campagne positive axée sur nos propositions, en concertation avec l’ensemble des Villebonnais(es).    

Q : Dans votre programme, vous dites que vous voulez remédier aux problèmes de circulation et de stationnement dans la ville. Comment ?      

R : Villebon n’a pas de plan de circulation et de stationnement. C’est donc une priorité. Il faut aussi reprendre la réflexion désertée par l’équipe sortante sur les cheminements piétonniers et à vélo (ce que l’on appelle les circulations douces). Enfin, il faudra adopter des mesures sur certaines voies pour fluidifier le trafic (meilleure synchronisation des feux, mises en place de sens uniques…) et, en revanche, mettre en place des systèmes adaptés limitant la vitesse et le bruit sur la voierie locale (rue Millet, rue de Palaiseau par exemple).    

Q : Comment allez-vous réveiller la ville ?     

R : C’est une question importante. Nous avons de nombreuses propositions et de nouvelles idées. Nous souhaitons notamment développer un pôle d’animation et de culture, offrir une programmation encore plus variée et destinée à tous les publics, créer de nouvelles animations (fête de la ville, 14 juillet, fête de la violette…) et soutenir celles existantes (guinguettes…), en travaillant en étroite collaboration avec les commerçants et les associations… Bref retrouver, ensemble, toujours plus de plaisir de vivre à Villebon. 

 


2 commentaires

  1. Thomas dit :

    Monsieur,

    Votre liste est bien equilibree et bien constituee. Cela fait plaisir de voir un peu de diversite et d’ouverture dans une equipe.
    Concernant votre experience professionnelle, j’entends parfois que vous seriez trop jeune pour ce poste. Comme je pense que ce n’est pas l’age qui fait la qualite d’une personne, pourriez-vous un peu detailler vos actions faites aux cotes de la senatrice Mme Campion et au conseil general?
    Merci d’avance
    Thomas (un autre!!!)

  2. Bonsoir Thomas,

    vous le savez, avant de travailler auprès de Claire-Lise Campion, j’ai pu apprécier le travail d’une mairie lors de ma première année d’expérience professionnelle suite à ma Maitrise de Droit public et d’administration publique.

    Auprès de Claire-Lise Campion, j’ai pu notamment travailler sur les couloirs aériens (avec la DGAC, Aéroports de Paris…); sur le soutien à la famille Bétancourt et leurs actions en faveur de la libération d’Ingrid Bétancourt; sur des dossiers tels que les dotations d’horaires pour les écoles et les collège ou bien la gestion des financements des crèches (en relation avec la Caisse d’Allocation Familiales) ou encore sur le maintien des permanences de sécurité sociale dans les villes où elles étaient menacées. Je ne peut évidemment pas évoquer tous les dossiers propres à certaines communes.

    Au Conseil général, au sein du service des relations avec les associations, j’ai pu étudier notamment les dossiers de demandes de subventions ou encore l’aide au montage de dossiers et de projets départementaux des associations essoniennes (MJC, civiles et citoyennes ou encore anciens combatants).

    Voilà un aperçu rapide et concret des dossiers principaux que j’ai pu traiter. Vous voyez, effectivement, que la jeunesse peut être synonyme de compétence…

Répondre

André Castelli Conseiller g... |
Echo des Socialistes Lambré... |
COALITION ALTERNATIVE 2007:... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pontault avec Ségolène Royal
| Maithé Carsalade
| Programme de gouvernement p...