Archives pour la catégorie En Essonne

Cantonales: votez Thomas CHAUMEIL

Le même jour que les élections municipales, vous aurez à choisir votre Conseiller général pour les six prochaines années.  Notre canton ne doit plus être à l’écart de la politique dynamique engagée par la majorité départementale. Votre élu doit être partie prenante d’une vraie équipe, sans aucune arrière pensée. C’est mon engagement dans la majorité départementale.

Les 9 et 16 mars, votre choix sera d’une importance capitale pour notre canton, notre Département et pour notre vie quotidienne.

Pour notre canton et ses habitants, car votre Conseiller général doit être le lien entre vos élus municipaux et le Département. Parce que c’est lui aussi qui doit agir pour obtenir les subventions aux communes et aux associations. Pour cela, il est temps d’avoir un élu de proximité et de terrain, à l’écoute de tous.

Pour l’Essonne, parce que nous amplifierons avec mes collègues de la majorité départementale, les actions engagées par le Conseil général depuis plusieurs années en matière de solidarités, de transports, de petite enfance, de personnes âgées ou handicapées ou encore en matière d’environnement.

Pour notre vie quotidienne car les actions engagées par notre Département permettront de corriger la politique menée au niveau national par le président de la République et son gouvernement.

Pour agir efficacement à vos côtés, votez Thomas Chaumeil et Bellinda Djabella, candidats de la majorité départementale.

Requalification de la RN 20

Le trafic de la RN 20 a des conséquences importantes en termes de pollution et de nuisances sonores sur notre canton et particulièrement pour les Ballainvillois(es). Un conseiller général ne peut pas rester silencieux et inactif face à ce problème comme c’est le cas depuis maintenant trop d’années. Elu Conseiller général, je défendrai activement notre territoire et ses habitants et j’exigerai d’être associé à tout changement relatif à ce domaine. 

Pour cela, je m’engage dès maintenant à continuer de soutenir les initiatives prises par la majorité du Conseil général de l’Essonne depuis le 1er janvier 2006, date du transfert de RN  20 à dans le domaine public départemental par  :

-         l’inscription de RN 20 comme secteur prioritaire d’intervention du schéma d’aménagement « Essonne 2020 », adopté par l’assemblée départementale en septembre 2006.

-         une large concertation avec les Présidents des communautés d’agglomération et de communes et des maires des communes concernées par la RN 20. Deux réunions se sont déjà tenues le 9 octobre et le 20 décembre 2007 sans aucune information à la population de la part du Conseiller général sortant.

-         le déblocage de crédits pour la création d’un Transport en Commun en Site Propre (TCSP, c’est-à-dire, un transport en commun dont la voie lui est exclusivement réservée) Massy-Arpajon voté à l’Assemblée départementale du 17 décembre 2007. Rappelons à ce sujet que l’Etat a toujours refusé les financements pour des transports collectifs de ce type en Essonne.

(suite…)

Mon intervention d’hier soir

C’est hier au soir, à Massy, qu’avaient lieu les voeux des candidats socialistes aux élections cantonales de mars prochain.

Ci-dessous, mon intervention sur les transports :

 » Pendant des années, la grande couronne de l’agglomération parisienne a été le parent pauvre des investissements dans les transports collectifs. Nous le payons lourdement: embouteillages croissants, retards à répétition sur les RER B, C et D, zones encore mal desservies…

La situation ne s’améliorera pas sans de nouveaux moyens de transports rapides et confortables. Mais cela implique des investissements importants qui dépassent les moyens d’un Conseil général. Pour l’instant, le Gouvernement a fait un autre choix: se désengager financièrement et concentrer le peu de moyens sur les départements de Paris, des Hauts de Seine, de la Seine Saint Denis et du Val de Marne.

Face aux enjeux environnementaux et à la circulation croissante, il est nécessaire de donner la priorité aux transports collectifs.

C’est pourquoi, les candidats de la majorité départementale proposent d’une part, de développer les voies en sites propres réservées aux bus (Massy-Les Ulis; Massy-Arpajon; Evry-Les Ulis) et, d’autre part, de soutenir les transports à la demande pour tous les habitants qui ne peuvent se déplacer.

Ce sont des solutions rentables, économiques et peu polluantes. »

Vous pouvez retrouvez mes 10 engagements concrets pour notre canton et ses habitants dans la page « Projet pour le canton ».

 

Info + : enfance et famille

Plus de 3000 places d’accueil créées

Lors des élections de 2004, la majorité du Conseil général avait promis de créer 2000 places d’accueil pour les jeunes enfants (0 à 3 ans) en Essonne. L’engagement a été tenu et même dépassé. Finalement, ce sont 3300 places qui ont été créées avec le soutien du Conseil général en Essonne depuis 2004. Quant au soutien financier pour la construction et la rénovation des structures d’accueil (crèches…), il a été multiplié par 4 depuis 2001 et atteint 5 millions d’euros en 2007.

Info + : culture

Afin que tous les essonniens puissent accéder à une offre culturelle de qualité, le Conseil général encourage une large palette de pratiques artistiques, par son soutien à la création et son aide aux lieux de diffusion dans tout le département. Il veille également à la présentation et à la valorisation de notre patrimoine grâce au travail des archives départementales et par l’ouverture au public de lieux départementaux comme les Domaines de Méréville et Chamarande, ou la maison du peintre Foujita.

Premier département d’Ile-de-France pour son soutien aux enseignements artistiques

Depuis 2003, le Conseil général a mis en place des plans locaux de développement de la lecture avec plus de 60 communes, pour encourager les initiatives qui permettent de faciliter la rencontre avec les livres, sur tous les lieux de vie : crèches, écoles, maisons de retraite. Ces 5 dernières années, le Conseil général a consacré plus de 3,3 millions d’euros à la rénovation et à la création de bibliothèques et de médiathèques. 10 équipements neufs ont déjà été ouverts. Pour promouvoir l’éducation aux arts et les pratiques amateurs, le département subventionne plus de 70 établissements d’enseignement artistique, avec un budget annuel de plus de 2 millions d’euros, soit une augmentation de près de 20 % depuis 1998. 30000 élèves et professionnels bénéficient des cours qui sont dispensés, dans les domaines de la musique, de la danse, du théâtre ou des arts visuels. Cet engagement fait de l’Essonne le premier département d’Ile-de-France pour son soutien aux enseignements artistiques.

(suite…)

Info + : collèges

Depuis 1999, le Conseil général a consacré 425 millions d’euros à la construction de 9 nouveaux collèges, à la réhabilitation complète de 25 établissements et à la rénovation ou l’extension de 15 demi-pensions. Un effort considérable impulsé par la majorité de gauche après des années de désintérêt pour la jeunesse et l’éducation. Chaque fois, les conditions de vie et de travail des élèves, enseignants et des personnels administratifs et techniques sont considérablement améliorées.

Info + : l’aide aux communes

La bibliothèque de Ballainvilliers, soutenue par le Conseil généralDepuis 1998, le soutien apporté par le Conseil général aux communes essonniennes pour la réalisation d’équipements publics (écoles, gymnases, accueils pour la petite enfance, restaurants scolaires) profitant à l’ensemble de la population a été multiplié par trois, soit une augmentation de 200%! En 2005, cette aide s’est élevée, tous dispositifs confondus, à 52 millions d’euros. Un effort considérable qui a permis de rattraper le retard en équipements subi sous la droite par les villes et villages de notre département, et ainsi offrir une meilleure qualité de vie aux habitants. (En photo, la bibliothèque de Ballainvilliers)

(suite…)

Cantonales 2008

Les élections cantonales auront lieu dans moins de deux mois maintenant. Il m’a donc paru important de vous informer de la politique menée par la majorité départementale en Essonne et dans notre canton.

Vous retrouverez donc, tous les jours, un mini-article sur un thème précis, afin de vous permettre d’appréhender au mieux les actions concrètes engagées pour tous les Essonniens et Essonniennes. C’est ce que j’appellerai les articles « Infos + ».

 Je reste à votre écoute si vous souhaitez plus de précisions sur un thème.

Débat d’orientation budgétaire

C’est lundi qu’avait lieu la séance de l’Assemblée Départementale notamment consacrée au débat d’orientation budgétaire (DOB) pour l’année 2008.

L’occasion pour la majorité départementale de proposer cette année encore des orientations concrètes et volontaires grâce à un budget 2008 bâti à structure fiscale constante (plus d’infos sur le débat en cliquant ci-après www.essonne-socialiste.com).

L’occasion aussi pour notre Conseiller général-Maire de Villebon de prendre, une fois n’est pas coutume, un peu plus la parole.

Comme l’ensemble de ses collègues de l’opposition, il a continué de faire croire que le débat 2008 était passéïste, sans réelle ambition ou propositions bref… Un débat situé dans l’oeil du rétroviseur. Malheureusement, notre élu a procédé à des ommissions et a oublié de dire ce qu’il sait déjà.

Deux exemples. Il a d’abord regretté l’absence du Transport en Commun en Site Propre (TCSP) reliant Massy à Courtaboeuf; que tous les élus d’ailleurs -quelle que soit leur orientation politique- appellent de leurs voeux. Dommage qu’il ait oublié de mentionner que ce projet est inscrit dans le contrat de plan Etat-Région et que le principal obstacle à sa réalisation sont les travaux préalables du ring des Ulis (ce très grand rond point aux Ulis) qui sont reportés d’année en année par l’Etat. Et il le sait.

 Il a aussi regretté l’absence de construction de logements dans notre département, oubliant de rappeler que, comme ses collègues UMP, il s’est opposé au projet de SDRIF voté par la Région Ile-de-France qui a notamment inscrit la construction de 60 000 logements par an dans notre région.

Or, on ne peut défendre dans notre canton et à Villebon certaines orientations pendant que l’on vote l’inverse au Conseil général. La cohérence est la vertu première d’un homme politique.

Du bruit contre les avions

Décidément, notre canton est sous les feux de l’actualité en ce début de semaine. D’abord les reportages télé au sujet de l’étude environnementale à Champlan. Ensuite, même sujet abordé sur France Inter dès mon réveil. Enfin, l’annonce faite par la Ministre de l’écologie (candidate à Longjumeau) et le Ministre des Transports du Plan contre le bruit des avions.

Près de 3 millions de personnes sont riverains des aéroports d’Orly, de Roissy et du Bourget en Ile-de-France. Pour notre canton, ce sont près de 21 000 personnes qui subissent quotidiennement le bruit des aéronefs. Il était temps que certains élus prennent à bras le corps cette situation même si je regrette que notre Conseiller général actuel ne se soit jamais ouvertement prononcé sur cette question.

Si je ne peux que saluer l’engagement pris d’augmenter les amendes pour les décollages en soirée ; d’augmenter la hauteur de 300 mètres des avions qui nous survolent ou encore d’une meilleure prise en charge de l’insonorisation des habitations des riverains, j’ose espérer que ces mesures seront réellement suivies d’effets.

Je regrette cependant que ce nouveau plan n’évoque pas une aide à l’acquisition du système vitrail pour les mairies : même s’il ne règle pas les problèmes, ce système a au moins l’avantage de jouer la transparence avec les riverains concernés par ces survols. De même, je regrette aussi que nulle part ne soit évoquée l’instauration de vols à destinations économiquement utiles. Cela éviterait de voir partir des avions trop vides ou pas assez pleins…

Pour ma part, comme je m’y engage dans mon nouveau document de campagne que vous pouvez découvrir en avant première sur ce site, je défendrai activement notre territoire et ses habitants. La qualité de notre environnement et notre cadre de vie sont primordiaux. En matière de nuisances aériennes, je continue de dire qu’il faut améliorer la collaboration et l’information des riverains, des associations et des élus.

Contre le bruit des avions, mettons en avant le bruit de nos propositions et notre volonté.

courrieravion.jpg

Mon nouveau document de campagne : Du bruit contre les avions dans Dans le Canton pdf courriercouloirsariens.pdf

12

André Castelli Conseiller g... |
Echo des Socialistes Lambré... |
COALITION ALTERNATIVE 2007:... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pontault avec Ségolène Royal
| Maithé Carsalade
| Programme de gouvernement p...